16/04/2011

Francis Stapelle, "Variations dans le béton."

 

bannière-p.jpg


174420_100002265786540_6824015_n-1.jpgFrancis  Stapelle

 

Naissance le 31 mars 1950

 

Vit à 4210 Oteppe (Burdinne), rue des Crenées, 29

 

Pas de formation artistique de base mais artisan-créateur en divers domaines : cinéma (+/- 30 courts-métrages super-8, H8, DV depuis 1977), écriture (nouvelles et théâtre), spectacles son et lumière (scénario et mise en scène de 15 spectacles à Wanze - château féodal de Moha depuis 1989).

 

Poursuit depuis 2009 une aventure en béton dans les trois dimensions (KdreTon), quand le béton enserre, embrasse, embrase le carton, le métal, les pâtes fraîches, les tissus, la lumière, les ombres et les couleurs. 

Selon ses composantes (ciment, poussier, sable de rivière, petit gravier, grande eau, pigments, ...), le béton, sorti formé du moule matriciel, sera meulé, poncé, poli, un peu, beaucoup ou laissé comme tel.  Il deviendra lisse, rugueux, caillouteux, sombre, obscur, lumineux, épanoui, apaisant, encadrant. La forme carrée est la seule à lui convenir à ce jour. Aucune rivalité entre ses côtés semblables, ses arrêtes les mêmes. Aucune prédominance, aucune proéminence en cet endroit indiscutable. Son vide intérieur, tout autant carré, sera le volume ventral qui donnera naissance à des créations curieuses, hétéroclites, hétérogènes, interrogatrices ou qui, simplement, accueillent le regard.

      

Participations : 

-Installation «Les attendeurs de l’autre » en octobre 2006 au parcours d’artistes « La Guète au bout du jardin » à Orp-le-grand ;

-KdreTon : 

- exposition collective à Marneffe en mai 2009 ;

- parcours d’artistes « Les balades braivoises » en août 2009.

- parcours d’artistes « Fenêtre sur mur » à Jodoigne en octobre     2009

- parcours d’artistes « Gette Art » à Orp-Jauche en mai 2010

- parcours d’artistes « Fenêtre sur mur » à Jodoigne en septembre 2010

-exposition au CRABE à Jodoigne du 16 mars au 9 avril 2011 en compagnie de Vivienne Jamart, graveuse.

KdreTon n° 23-1.jpg


12:52 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/04/2011

MONIK MYLE

bannière-p.jpg
Monik Myle retrato.jpg
 
  1. Nom: MONIK MYLE
  2. Intitulé: Peinture & Video 
  3. Texte: (s'il en faut vraiment un:) "Une tonne d’épinard est plus verte qu’un kilo d’épinard. Savoir dessiner n'est pas bien dessiner "(Gauguin)

 


 

 

 

Monik Myle Ici&là .jpg

 

 

19:45 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/04/2011

Antoinette Smars

bannière-p.jpg



27373_100000871936936_7340_n.jpgPour Antoinette

« … et, comme aux temps anciens, tu pourrais dormir dans la mer. » Paul Eluard

Dans le paysage d’Antoinette Smars le silence saisit toutes choses, une lumière tremble à l’horizon, elle est blanche le plus souvent, elle diffuse sur les reliefs, les vallées, les immenses vasques intérieures, elle bleuit les confins, mordore les lisières ou se dépose comme brumes froides sur les lacs et les étendues marines, les couleurs y sont passées, elles se souviennent et frémissent au vent pâle des ensoleillements, ce sont des rousseurs lointaines, des ivoires veinés de pourpre, des bleus moirés, des verts aquatiques, nés du chavirement de la nuit, entre sommeil et rêve, et l’eau est presque toujours présente, c’est une eau immobile, même en ses canaux ou ses fleuves, en son jaillissement, une eau de marbre ou de crypte qui absorbe notre reflet pour ne plus nous le rendre, une eau entourée de rives farouches, de berges murées, de contreforts nus, parfois quelques arbres qui viennent poser sur les langues de terre leur silhouette presque humaine, tantôt piliers du ciel, tantôt fantômes alignés, médusés même par vent fort. Dans ce paysage on entre et l’on retient son souffle, on passe de l’autre côté du temps, dans le plein jour nocturne, quand la lune encre les ombres et jette des blancs éblouis, on est entre foudre et blancheur, dans l’œil aveugle de l’orage, juste avant les déchaînements, pourtant il règne là-bas une paix étrange et sans doute une joie, insensible et lente, pour un peu on se perdrait dans ces champs d’asphodèles ou ces champs de blanc pur, champs glacés du désir, plaines, plages, solitudes, clairières et recels d’ombres, broussailles et feux de ténèbres, là où vivent les ensorceleuses, magiciennes de ces pays mats, ces pays arrêtés, pays de la stupeur, là où dérivent les bateaux comme des divinités de pierre, de grands dieux échoués, des faces monumentales dont elle dit, elle répète je ne sais rien, je ne peux rien en dire, je suis une petite fille stupéfiée par ma vision, ceux qui n’ont pas été en présence de mon paysage nepeuvent pas comprendre le tremblement qu’il me provoque, la sidération dont il me fait l’objet, et parfois je voudrais l’oublier un peu, je cherche des évasions, je m’invente des fuites, mais il revient toujours et me remet à la tâche, alors je tombe, pétrifiée je tombe, en son amour son envoûtement je tombe, et sans fin je me relève.

François Emmanuel (septembre 09)

"Je peins. Je peins depuis toujours, des paysages, des gens, des animaux, ma tasse de café ou mon pot de pinceaux, Je peins comme je parle, de tout, de rien. Je peins comme je vis, comme je ris, ou pleure, ou aime. C’est une déchirure, un bonheur, un cri ou un silence. C’est essentiel. "

techniques ; acrylique, aquarelle, encre expositions ; chez moi, 2 fois par an, depuis 20 ans auto-didacte enracinée. La peinture est mon premier langage, ma "langue paternelle".

Antoinette Smars.

 

Desir79-500_400-2.jpg

20:35 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/04/2011

Sophie Collet et Ann Schoemans

bannière-p.jpg

 

 

930483884.2.jpg


 

A 4 Mains

21:15 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Stéphane Renier

 

bannière-p.jpg

 

Mes gravures sont généralement des eaux-fortes de petit format. Je les accompagne souvent de textes. Elles ressemblent aux vignettes de récite illustrés. Les textes sont cependant lacunaires et ne sont extraits d’aucune histoire achevée. Ce ne sont donc que les bribes de romans imaginaires dont les spectateurs-lecteurs peuvent composer mentalement la trame. La ville, la foule, mais aussi les voyages et l’exotisme sont les thèmes qui m’inspirent le plus souvent ces amorces absurdes de narration..

Stéphane Renier, né en 1970, est élève à l'Ecole des Arts de Braine l'Alleud depuis plus de sept ans.

 

 

Télévision.jpeg
Stef002.jpg

21:10 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Robin Happé

 

bannière-p.jpg


 

 

 

3238778605.jpeg

 

 

 

 

Rêveur belge né fin du siècle passé.

 

Qu'il est bon devant la toile pure, vierge et fragile,

de tout évacuer, de s'abandonner et, avec sensibilité,

de laisser libre cours à la main. De frôler, caresser,

toucher, flirter avec l'énigmatique blancheur si

demanderesse, exigeante et intransigeante

 

Qu'il est bon de vous rencontrer, public amateur d'art,

pour découvrir ensemble mes voyages imaginaires,

mes rêves, mes impressions vécues ; vous laisser humer

les parfums et vous faire sentir avec délices la brise,

les embruns, la chaleur et l'émotion de mes visions.

 

 

photo.jpeg

21:04 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Emilienne Tempels


bannière-p.jpg


 

 
emilienne.2.2.jpg

 

"Après ses aventures intercontinentales, Emilienne s'installe à Bruxelles. 

Entre le glitz et la misère, le regard au taquet, l'index un peu moite au contact du déclencheur, il est question de mitraille."

 

© Marjorie Denis 

 

 

visuel.2.jpg

20:57 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Michel Vranckx

poisson-1.R.jpg

 

bannière-p.jpg



 

 

 

 

 100.jpeg

 

 

 

 

 

« Je sculpte comme je dessine. Je m’inspire du monde qui m’entoure et transforme le monde en dessin animé. Mes personnages naissent de la terre, prennent vie sous mes doigts et durcissent par le feu. C’est la magie de la céramique au raku. »

 

Caricaturiste ‘de salon’ et dessinateur de presse à la mine de crayon ravageuse, Michel Vranckx s’exprime aussi depuis quelques années par la sculpture.

Cette dernière discipline lui permet d’ajouter une troisième dimension à ses personnages. Son penchant naturel pour la caricature s’inscrit dans une démarche esthétique qui marie l’expression du mouvement et l’humour.

 

 

079.bis.jpg098.jpg

cariatide.R.jpgCheval.R.jpgChien-globe-trotter.R.jpgderoulons-la-route.R.jpgla-venus-2.R.jpg
Le-courant-passe.R.jpgLes-marathonniennes.R.jpgPierrot.lunaire.R.jpgPodium.R.jpgUbujarry.R.jpgVenus.R.jpg

18:59 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/04/2011

Catho Hensmans

bannière-p.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1924.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

je joue aux cartes

à gratter

je jette les, dés tournent

des jeux d’en fesses

jouirez-vous deux?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

catho ici et là net.jpghttp://www.commeunweekendalamer.be/

20:03 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Jean-Michel Uyttersprot

173817_522367592_6141744_n.jpg

 

 

 

 

 

Je présenterai une série de gravures au Carborundum.

Une série de visages, des miroirs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


carbo1 net.jpg


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 http://www.commeunweekendalamer.be/ 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20:00 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Nadine Lebrun

bannière-p.jpg

 

 


dyn007_small150_534_783_jpeg__b6da96ecba844fd811984f29d990ad1b.jpg

 

 

Je suis née à Tournai. Je rejoins la terre brabançonne en 1970. Je m'inscris dans un atelier de céramique et aussitôt, c'est le coup de foudre ! Je me présente à l'Académie des Beaux-Arts de Wavre dont je sors sept ans plus tard, diplômée en céramique. Pour mes premières expos (plats, vases, jarres, etc...), je m'inspire de la Provence, d'oû je rapporte les pigments. Continuant à rechercher la création de céramiques de plus en plus élaborées, j'en arrive à utiliser la technique du RAKU (méthode ancestrale extrême-orientale). Chaque céramique, réalisée à la main, est unique et est un grand moment d'émotion pour moi.  Les ocres, les pigments, les oxydes, les émaux, les engobes et les caprices du feu et sa magie, font parfois naître l'oeuvre tant désirée.

 



PHOTO Nadine.jpeg
Photo 026.jpeg
PHOTOSNadine3.jpeg

15:15 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Luc Van Massenhove



bannière-p.jpg

 

 

 

Sculpteur métallin

 

 entrer des mots clefsIl aime les premières danses folk où tout le monde s’y perd, les petites maisons au fond des Ardennes, les soirées où on philosophe à 2 balles, regarder des Buster Keaton avec les enfants, les expériences culinaires risquées, les cheveux au vent sur une Savage 650, s’endormir dans des draps qui sentent le Persil, rencontrer des gens qui ont du soleil dans la tête, courir dans les bois avec des baskets neuves et essayer d’imiter Charlie Winston et Amy Mac Donald parce que ça pêche.

Sculpteur "métallin", passionné de courbes et de vague utilité, je fus pris par le feu et l’acier à 14 ans, au détour de la contre aile d’une Déesse. L’effet de la flamme sur la tôle galbée m’avait troublé. Par quel miracle cette matière dure et froide peut-elle susciter une émotion ? Est-ce parce que nous avons du fer dans notre corps ? Comment arrive-t-on à ressentir de la tendresse en regardant un bout de métal ? Peut-être simplement parce que l’on attribue à la matière des qualités humaines et qu’elle est le reflet de nos désirs et de nos rêves.

 «  L’acier met sa force au service de l’élégance,  il peut être rigoureux ou sensuel , la tôle de cuivre ouvragée et mise à nu joue très vite avec la lumière, elle offre mille reflets dans lesquels le regard se perd. »

C’est vrai que j’ai parfois l’impression que tout le monde est là, brillant, profond, simple et beau, comme une chanson de Luis Armstrong.

 

1.jpg5.JPG7.jpg008.jpg9.jpgDivers bibliothèque et boucles de spa 05-01-2011 010.jpgyutyutei.jpgtihhggh.jpg

14:48 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Thierry Bouüaert

 

bannière-p.jpg

 

BD-3.jpegThierry Bouüaert

dessinateur et scénariste, 

né à Bruxelles en 1964

 

Baigné depuis sa plus tendre enfance dans un environnement artistique propice ( son arrière grand-père était le peintre Jef Boùùaert : 1881 – 1948 ), il se passionne très tôt pour diverses formes d’expression, des arts plastiques à la musique, en passant par le design mobilier et la création de vêtements. Si à 12 ans,  il est figurant et chanteur alto au théâtre de la Monnaie ( TRM ) dans « Jeanne d’Arc au bûcher », il commence à diffuser dès 16 ans des copies de ses propres bandes dessinées, pastiches de séries télévisées d’alors. Le jeune homme développe quelques premiers projets ambitieux vers 1984. Déjà apparaissent les premiers grands thèmes qui le taraudent encore aujourd’hui : les relations interpersonnelles, la chimie des comportements, l’intelligence émotionnelle.

C'est en 1987 qu' il publie pour la première fois dans divers magazines, des histoires courtes sur la solitude, la dictature et le naufrage de l’Amoco Cadix. Primé lors de participations à quelques concours amateurs, il suit ces années-là des cours d’illustration et de bande dessinée à St-Luc et ensuite à l’académie des beaux – arts de St-Gilles, parallèlement à une activité de packager, layoutman, interprète graphique en marketing research et professeur de dessin à l’école européenne d’Uccle.

Fin 1989, il commence à publier régulièrement des illustrations et histoires courtes dans le magazine Spirou, où il se fait connaître sous le pseudonyme de W.H.Duquesnoy. 

En 1993, c'est le premier album, « Le train fantôme – une aventure d’Edmund Bell »sur scénario de Jacques Stoquart chez Lefrancq Editeur. La série était jusque – là dessinée avec brio par René Follet.

 

Passionné par la découverte du graphisme underground des graphic novels anglo - saxonnes d’alors, et un peu coincé dans un style graphique et narratif qu’il juge trop conventionnel, il crée, d’abord seul, puis avec l’aide de Mauricet, une fresque existentielle très personnelle : « John et Franny ». La rencontre improbable et conflictuelle entre un adolescent livré à lui - même et complètement misanthrope et une jeune danseuse légère nihiliste, plongés dans un monde sans plus aucun droit social. Si un contrat est bien signé avec Glénat en 1996, l’album de 126 pages ne sortira pas, pour des raisons propres à l’éditeur, alors en conflit avec son directeur de collection.     

 

S'en suit une période de quatre ans, durant laquelle il développera un autre aspect de son travail, les arts plastiques ( une exposition intitulée « fluidité Interpersonnelles » en 2002 à Anderlecht ) tout en poursuivant ses activités dans la « communication »jusqu'à la fin de cette année-là.

 

L'auteur naissant va en parallèle mûrir un projet très personnel: « Le style Catherine » .

Après de longs mois à peaufiner le scénario, puis le dessin, l’éditeur Bamboo propose de publier le projet, sous la forme d’une trilogie, créant à son intention la nouvelle collection Angle de vue, à l’époque à vocation intimiste.

Entre 2004 et 2007, sortent «  Urgent besoin d’ailleurs », « Le plaisir égoïste du partage »  et « Parfum d’absolu ». Unanimement salué par la presse, « Le style Catherine » aborde l’inceste et le parcours difficile de la reconstruction d’une victime, qui s’adresse directement au lecteur comme à un confident. Les trois volets de cette œuvre attachante et inédite ont fait tout récemment l’objet d’une traduction.

Par ailleurs, en 2005, unefresque géante tirée de ce triptyque a été inaugurée sur une façade extérieure de la piscine Victor Boin, à St – Gilles ( Bruxelles ).

 

2011: Thierry sort chez Quadrants « La garden party », traduction et adaptation libre de la célèbre nouvelle de Katherine Mansfield.

Laura et ses soeurs sont chargées par leur mère d'assurer l'organisation de la très prisée garden party que la famille Beauchamp organise annuellement dans leur magnifique propriété aux somptueuses roseraies et aux parterres bigarrés. Il faut décider de l'emplacement du chapiteau, veiller à habiller la cour du château et les allées vers le  parc d'ornementations florales, s'assurer que les tables soient dressées, que le buffet soit fin prêt, que l'orchestre soit installé, prévoir des partitions pour un petit tour de chant éventuel, être certaine de sa tenue pour l'événement... La journée ensoleillée est idéale. L'air est doux et le domaine s'est paré de ses plus beaux atours. Mais un événement extérieur va bouleverser Laura. Elle est à l'âge fragile où tous ses sens sont en éveil, et sont caractère reste encore confus. A la recherche de son identité, sur le point de vivre un moment intime et définitif, l'adieu à la candeur.

 

Dans cette fraction de seconde universelle, l'adolescente est subitement confrontée à la fragilité de l'existence et à l'éternel recommencement de la destinée. ( ce projet a été soutenu en 2007, dans sa phase de recherche, par la Commission d’aide à la bande dessinée de la Communauté française de Belgique ).

 

Motivé par le défi, c'est tant à la narration que graphiquement que l'auteur belge entend se remettre en question, et proposer une nouvelle facette de sa création. Il profite de l'apostolat de cet éditeur pour tenter une formule laboratoire, vectrice de pistes à venir. En outre, la traduction du texte original fut un autre défi à relever. Aidé à la relecture, Thierry Bouüaert présente ici une version transposée à l'époque actuelle, sur fond de crise économique mondiale.

Cynisme, arrogance, côtoient la fraicheur des émotions spontanées. La question sous-jacente est morale et éthique, et renvoie le lecteur vers ses propres convictions, son propre vécu, sans pour autant faire la leçon.

 

Sortie prévue fin Janvier 2011.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE NON EXHAUSTIVE

 

Nombreuses contributions au magazine SPIROU, de 1989 à 1995.

ESQUISSES, carnet collectif, Rêves en bulles, 1992.

LE TRAIN FANTOME, une aventure d’EDMUND BELL ( sc. de J.Stoquart ), Lefrancq Editeur, 1993.

PRESIDENT J.F.KENNEDY ( sc de M. et J.F.Charles ), Casterman, 2006.

LE STYLE CATHERINE:

Urgent besoin d’ailleurs, Edition BAMBOO (Angle de vue), 2004

Le plaisir égoïste du partage, Edition BAMBOO (Angle de vue), 2005

Parfum d’absolu, Edition BAMBOO ( Angle de vue ), 2007

LA GARDEN PARTY ( d'après K.Mansfield ), Quadrants Astrolabe, 2011

 

Sites & Blog et Infos complémentaires sur Internet

Site Style Catherine - Bamboo: http://www.Angle.fr

Site Thierry Bouüaert: http://www.thierrybouuaert.com

Page Wikipédia  ; http://fr.wikipedia.org/wiki/ThierryBouüaert

 

 

 

 

 

Thierry Bouüaert

thbouuaert@hotmail.com

73, chée de Charleroi
1360 Thorembais St - Trond - Belgique
GSM : **32(0)472 789 257

_6_GARDEN_PARTYGris&coul-web.jpg
IMG_0022.jpegPlanche  Thierry.jpegCouv Style Cath T3 basse def artoff387.jpg
Cath sérigr allongée GrandeOurseImage Taille A 4 niveaux de grismoyenne def.jpeg

14:15 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/04/2011

Benoi Lacroix

bannière-p.jpg
benoi_lacroix.jpg

 

 

 

 

 

Benoi Lacroix,

peinture narrative

 

Attention! Je suis celui qui fait des trous dans les planches de BD, qui joue à cache-cache avec votre imaginaire! Je me suis à nouveau échappé des pages de mes livres d'enfance, pour échafauder des histoires sur des volumes de bois, des toiles, des objets. Je me suis échappé hors de la page blanche et ça fait un bien fou! Rattrapez-moi! Et découvrez de nouvelles "usines du bonheur" (issues de ce monde où en produisant plus de richesses et autres brols, on serait plus heureux) ainsi que des "moments cachés" et des "légendes affectives du quotidien".

 

Benoi Lacroix

http://www.benoi.be

http://www.benoi-lacroix.be

 

voiture_4425.jpg

18:00 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Marie Goeyens

bannière-p.jpg

 

Marie Goeyens
Graphiste photographe, ou photographiste...?

35 ans de graphisme, ça use, ça use.... la photographie ça détend. Je photographie depuis que j'ai 10 ans à peu près... le même genre d'images: 
des petits détails généralement discrets, des ombres, des reflets, des lumières, des plis. Je photographie le silence comme je peignais le silence. J'ai abandonné la peinture pour la photographie petit à petit par manque de temps. Mais c'est très bien comme ça.

J'utilise un APN Sony Alpha 100 avec un filtre UV qui me plaît énormément au niveau de la colorimétrie. Je ne corrige que très très rarement les couleurs.

C'est la première fois que j'expose mes photos et j'ai choisi comme thème L'EAU. L'eau rassemble toutes mes passions : les reflets, les transparences, les rides, les gouttes, les éclats de lumière.

Atelier 23 - Marie Goeyens
25 avenue Roger de Grimberghe à 1330 Rixensart
02 653 25 96 - 0476 312 706

voir aussi  www.atelier23.be  et
http://atelier23-photo.skynetblogs.be/

MG-reflets-LR.jpg


17:37 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/04/2011

MARINA BRESCIANI


bannière-25 cm l.jpg

 

 

portrait Indigo nbjpg.jpegMARINA BRESCIANI

 

 

 

Née en Italie en 1966, Marina Bresciani vit et travaille en Belgique depuis plus de vingt ans.

Elle a grandi dans un univers impregné de diverses expressions artistiques.

 

Au travers de ses créations, souvent exprimées avec diptyques ou triptyques, Marina nous donne accès à son univers intérieur, riche de spiritualité, ressentis et intuitions, questionnements et écoute profonde.

 

La cassure recherchée avec les différents parties du tableau est source d’inspiration pour un geste fluide, continu, unique.

 

L’artiste est constamment reliée à la nature et nourrit ses toiles d’éléments qui accompagnent la matière: fragments de papier japonais décalqués à la mine de plomb, écorces d’arbres, mais aussi dentelles, bouts de tissus,…

Le langage y est parfois présent sous forme de textes qu’elle écris au pinceau.

 

On retrouve une volonté de continuité, d’aller au delà de sa toile pour offrir dans la finalité de chacune de ses oeuvres l’ésthétique au service de la communication, une forme, la réalité supérieure de l’inter-être.

 

La couleur et la matière deviennent lumière.

 

 

 

EXPOSITIONS

* Décembre 2007SéléctionXXI, exposition multi-artistes, Bruxelles

* Février 2008ILFAC, exposition multi-artistes, Bruxelles

* Décembre 2008Séléction XXI, exposition multi-artistes, Bruxelles

* Février 2009Studio ‘Dame Blanche’, exposition individuelle, Bruxelles

* Mai 2009Parcours d’artistes Uccle, Bruxelles

* Novembre 2009‘La Salicorne’, exposition individuelle, La Hulpe, Belgique

* Janvier 2010‘Indigo Studios’, Art’N’Motion, Exposition multi-arts,

Bruxelles

* Mars 2010‘La Salicorne’ exposition individuelle, La Hulpe, Belgique

* Juin 2010‘Indigo Studios’, exposition multi-arts, Bruxelles

* Novembre 2010 à Avril 2011: ‘La Salicorne’, exposition permanente

individuelle, La Hulpe, Belgique

* Avril-Mai 2011 CE, exposition individuelle

* Mai 2011‘Ici et Là’, exposition multi-artistes, Rosières, Belgique

 

 

brescianimari@gmail.com - +32/478/22.61.59

 

 

Donna Selvaggia nov10.jpeg

 



goût de liberté fév11 2.jpeg
Start with us janv11.jpeg


 

Vol du hérisson nov08.jpeg

19:54 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2011, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/05/2009

Kevin Britte

Kevin_6926Il est le plus jeune et le plus "Rock-and-roll" des artistes d'Ici & Là. La preuve, il dessine assis au milieu de la route. Il n'a pas le gros cou pour autant. La preuve, il n'affiche pas ses dessins sur ce blog, intéressé à l'idée de vous les montrer lui-même, dans le cadre de l'expo. Il ne transige pas avec ses passions. La preuve: s'il a envie de tourner le dos aux études de déco, c'est pour se consacrer plus intensément au dessin et à la peinture.

Il expose pour la première fois, à Rixensart - Bourgeois, des dessins au format A3.

12/05/2009

Antoinette Smars

Ce sont plus souvent des paysages entre deux heures, des visions hypnotiques dans lesquels nous sommes invités à promener notre regard. Pourquoi notre regard se pose-t-il si facilement sur une frise de lumière, une ombre sourde?
Parce que, peut-être, les paysages peints par Antoinette (ports, montagnes, landes, canaux) ressemblent à des refuges où le temps est en suspens. Etrange d'imaginer ces lieux calmes peints par une Antoinette Smars, un perroquet sur l'épaule, de l'opéra plein dans les oreilles, une bouilloire sifflant sur le gaz?

Antoinette4p

Nuages07p

06/05/2009

Alain Hubinont

Sculpteur et céramiste, Alain Hubinont a de très nombreuses expositions à son actif, et chaque fois différentes. Spécialement pour l'expo "ICI & LÀ", il met la dernière main, dans son atelier, à la confection de grands vases en céramiques émaillée, élégants et évocateurs.

On le contacte à cette adresse:

alain@hubinont.be

02 633 20 92

0496 55 20 92

0903 081p

0903 088p0903 105p0903b 010p0903b 020p0903 096p

 

15/04/2009

CECILE MINOT

 

portrait

 

 

ORIGINES:

Née à Bruxelles en juin 1966, j'ai fait des études secondaires artistiques et ensuite un graduat à Saint Luc-Bruxelles, section illustration.
Je suis prof de dessin dans l'enseignement secondaire et animatrice d'ateliers (très) créatifs pour adultes (légèrement) déjantés, aux ateliers du léz'ARTS à Genappe.
 
TECHNIQUE:

Au départ, il y a toujours du dessin et puis après... tout ce qui me tombe sous la patte!
 
HISTOIRE:

Il y a à peu près deux ans, j'ai perdu mon chemin d'artiste, comme ça, comme on éteint la lumière: Clic! et il fait noir.
Depuis lors, j'avance à tâtons dans le désert. Il me restait des mots dont jusqu'ici je n'avais pas fait grand chose. Ils dormaient en quelque sorte. Alors je les ai secoués un peu et depuis quelques mois je m'appuie sur eux  pour avancer.
Croyez-moi si vous voulez: je ne sais absolument pas s'ils mènent quelquepart!
 
*C'est le titre générique des travaux que j'exposerai ici & là.

 

24

 

 

 

 


3

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cécile MINOT,

8 rue Félicien TUBIERMONT

1472 VIEUX GENAPPE

Tel: O475 39 44 27

Adresse mail: cecile.minot@gmail.com

 

 

Site internet: cecileminot.be


 

 

 

 

23:37 Écrit par Michel Vranckx dans édition 2009, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

12/04/2009

Luc Van Massenhove


image001

 

 

 

 

 

 

 

 

Il aime les premières danses folk où tout le monde s’y perd, les petites maisons au fond des Ardennes, les soirées où on philosophe à 2 balles, regarder des Buster Keaton avec les enfants, les expériences culinaires risquées, les cheveux au vent sur une Savage 650, s’endormir dans des draps qui sentent le Persil, rencontrer des gens qui ont du soleil dans la tête, courir dans les bois avec des baskets neuves et essayer d’imiter Charlie Winston et Amy Mac Donald parce que ça pêche.

Sculpteur "métallin", passionné de courbes et de vague utilité, je fus pris par le feu et l’acier à 14 ans, au détour de la contre aile d’une Déesse. L’effet de la flamme sur la tôle galbée m’avait troublé. Par quel miracle cette matière dure et froide peut-elle susciter une émotion ? Est-ce parce que nous avons du fer dans notre corps ? Comment arrive-t-on à ressentir de la tendresse en regardant un bout de métal ? Peut-être simplement parce que l’on attribue à la matière des qualités humaines et qu’elle est le reflet de nos désirs et de nos rêves.

 «  L’acier met sa force au service de l’élégance,  il peut être rigoureux ou sensuel , la tôle de cuivre ouvragée et mise à nu joue très vite avec la lumière, elle offre mille reflets dans lesquels le regard se perd. »

C’est vrai que j’ai parfois l’impression que tout le monde est là, brillant, profond, simple et beau, comme une chanson de Luis Armstrong.


image003


 

image006

 

 

image005

 

 

 

image008

 



image007image004

04/04/2009

NADINE LE BRUN

 

Nadine.L

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis née à Tournai. Je rejoins la terre brabançonne en 1970. Je m'inscris dans un atelier de céramique et aussitôt, c'est le coup de foudre ! Je me présente à l'Académie des Beaux-Arts de Wavre dont je sors sept ans plus tard, diplômée en céramique. Pour mes premières expos (plats, vases, jarres, etc...), je m'inspire de la Provence, d'oû je rapporte les pigments. Continuant à rechercher la création de céramiques de plus en plus élaborées, j'en arrive à utiliser la technique du RAKU (méthode ancestrale extrême-orientale). Chaque céramique, réalisée à la main, est unique et est un grand moment d'émotion pour moi.  Les ocres, les pigments, les oxydes, les émaux, les engobes et les caprices du feu et sa magie, font parfois naître l'oeuvre tant désirée.

Photo 026BIS

Nadine001Nadine02Nadine3

19:10 Écrit par Michel Vranckx dans édition 2009, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/04/2009

Benoi Lacroix

portrait_4833pJe viens d’un pays sans limite, où les montagnes touchent les nuages, où les poissons parlent et les humains font des bulles, un pays brillant et coloré.

On y raconte des histoires en roulant des grands yeux, en utilisant sa voix magique (Oui, celle qui fait naître les histoires). J’ai emporté dans mes bagages le goût de la découverte, du temps présent, de l’« être là », l’envie de m’asseoir par terre, tout petit dans la forêt des géants et d’ouvrir mon sac à malice.
Dans mon sac, des pastels, des pinceaux, des crayons, mais aussi des idées et des histoires.

Ce pays, vous y étiez aussi un jour, c’est celui où l’on voit à hauteur d’enfant, où l’imaginaire colore tous les instants. Comme les enfants, je me nourris avec les yeux, je traque, je capte les parcelles de lumière, les mouvements, pour en faire des histoires. Mon parcours est un chemin buissonnier, plein de surprises et d’expériences.

Vent-majeur-case5:11

Oui, je viens du monde de la BD, de l'illustration, et je raffole de scénario, de story board de cinéma, de croquis de modèle vivant et de paysage. Mon CV doit se trouver quelque part sur mon site web. J'aime que les expos auxquelles je participe soient toujours différentes. L'année passée, je peignais des choucas avec Cat Deneufbourg. Cette année, je m'inspirerai, comme (et avec) elle de photos détériorées (voir ci-dessous), qui seront la base de peintures narratives inspirées par les textes de Fauque et Bashung.


 

Bash-23-2p

"Personne n'est vainqueur, les proies les prédateurs". peinture: © Benoi Lacroix 2009

 Cat Deneufbourg et Benoi Lacroix: Textes Ile et Elle

Nous voguons entre les lignes

Textes-muses ou livres-refuges

Paroles-dérives ou ailes disertes

Ces paroles qui nous inspirent,

Nous voulons leur rendre hommage:

Les textes de Richard Borhinger, reniflés et clashés par Cat,

Les textes de Fauque et Bashung, malaxés, consumés sur place par Benoi,

sur textile déchiré, textuellement.

 

30/03/2009

Émilienne Tempels

Niccolo3p

photo © Niccolo Landi (cliquer sur l'image)

 

Emilienne Tempels est une fille de 25 ans.


Elle aime voyager, parler et écouter, la moussaka, les théories de Brecht sur la représentation, Antigone, la techno ringarde, Banksy (pas confondre avec banksys ;), frimer avec des grosses lunettes de soleil, Christoph Schlingensief, pleurer dans les avions, Robert Capa, la perspective d'un imminent bouleversement, les Yes Men, la bière, Chris Marker,...

Artiste pluridisciplinaire (comédienne, performer, photographe, cinéaste..), elle pense -à l'heure ou elle écrit ces quelques lignes pour se décrire (essayez, c'est assez amusant)- que l'art doit poser des questions sur l'étrange façon dont on fonctionne, nous, les humains.

Elle est revenue fraîchement du Sud du Mexique, ou elle a tourné un film documentaire. Elle exposera entre autre des photogrammes de ce film en cours de montage, dont la vente servira à financer le prochain :-P

oaxaca1

Oaxaca 2008

installation2007

"civilisation" installation réalisée en collaboration avec Antoinette Smars, juin 2007

29/03/2009

Jean-Michel Uyttersprot

 

 

IMG_2753

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Actuellement, mon travail de graveur se résume comme suit : Réalisation de sténopés , à l’aide d’une boîte, d’un appareil Kodak Brownies datant de 1902, ou d’un appareil argentique dont l’objectif est remplacé par un cache percé d’un trou d’épingle.

Scannée,l’image est transformée en fichier numérique.

Imprimée sur transparents, celle-ci est transférée sur plaques de cuivre (celles-ci étant préalablement sensibilisées grâce au procédé photopolymère) Traitées comme t’elles ou mordues à l’acide elle se retrouvent taille-douce.

 

Les travaux sont tirés à peu d’exemplaires sur papier Zerkal.

 

 

dis-moi-.sans-titre-1-4-3cfa3

 

 

 

 

 

 

21:58 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2009, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Catho Hensmans

 

P1000966

 

 

 

Tout ce que je trouve est un support potentiel à mes créations ; bout de bois ou vieille photo, miroir cassé et bout de carton.
Je les assemble, rajoute des touches de couleurs, du texte et les fais revivre sous une autre identité.


Emotions du ventre plus que de la tête, j’emmagasine des petits détails de la vie courante et les traduis dans un univers qui m’est propre, mais reconnaissable par tous.

 

 

P1010800-fe911

 

IMG_2365-2-744c8                            

 

 

 

je_me_noie-e28f7

 

 

 

 

21:16 Écrit par Jean-Michel Uyttersprot dans édition 2009, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/03/2009

VERO COLOMBE

 

Vero

 

 

Architecte de formation, je me suis spécialisée depuis mon arrivée à Bruxelles, en rénovation de lieux anciens, guidée par la passion de les amener à devenir des univers actuels.

 

La peinture a toujours été présente et je m'y consacre à plein temps depuis un an, poussée par l'envie d'aller plus loin.

 

J'explore la matière, je casse les couleurs, je peins l'humain et la nature et plonge leur intemporalité dans une interprétation moderne. Ma peinture est l'histoire d'une rencontre et d'une naissance.

 

seule   "Seule" 140/140 cm

 

 

 

 

 

 

Lilly  " LiLLY "100/180 cm

 

 

 

 

pudeur

  "Pudeur" 140/140 cm

 

 

 

 

 

 


3 porteuses

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

jardin d'Anne (détail)    « Jardin d'Anne » détail

    100/180 cm                        TRYPTIQUE

 

 

 

JENNY DE REUSE

 


Photo Jenny

 

 

 

 

 

 

 

Graphiste de profession , elle a choisi aujourd’hui la peinture à l’huile pour exprimer sa passion pour la mer et tout ce qui l’entoure. L’émotion d’un instant sous un ciel d’orage, un coquillage brisé, le souffle du vent sur la dune , l’écume d’une vague sur le sable jusqu’au sillage d’un voilier en mer……Matières, transparences et mouvements sont ses sourcesd’inspiration et sont en perpétuelle évolution dans sa peinture.

Jenny De Reuse, artiste peintre, toujours aussi passionnée par la mer, vous attend avec ses déferlentes d'écumes et d'embruns. Elle vous présentera quelques-unes de ses aquarelles sur cartes marines, ainsi qu'une nouvelle collection d'oiseaux marins. Mouettes rieuses et goëlands moqueurs seront au rendez-vous !

Atmosphère iodée assurée !

 


IMGP4131

CP2IMGP3722

 

 

 

 

 

 

 

 

IMGP2748

           BILD0679

 

BILD0681
BILD0676

IMGP2829

11:38 Écrit par Michel Vranckx dans édition 2009, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

MICHEL VRANCKX "MV"

 

 

 

 

MV3

MV

 

 

 

 

 

 

Origine

 

Né à Bruxelles en 1956, Michel Vranckx a installé son atelier-galerie dans le Brabant wallon et quitte régulièrement l’élément terrestre pour aller voguer en mer.

Style

L’artiste utilise la technique de la céramique au raku pour créer un univers où les personnages occupent l’espace et se figent dans un mouvement que l’œil prolonge – ses acrobates virevoltent au-dessus de nous et projettent des ombres changeantes.

Les formes revues et corrigées par Michel Vranckx confèrent à ses personnages une note de fantastique et d’imaginaire.

Histoire

Caricaturiste ‘de salon’ et dessinateur de presse à la mine de crayon ravageuse, Michel Vranckx s’exprime aussi depuis quelques années par la sculpture.

Cette dernière discipline lui permet d’ajouter une troisième dimension à ses personnages. Son penchant naturel pour la caricature s’inscrit dans une démarche esthétique qui marie l’expression du mouvement et l’humour.


045-350

 

057-350

 

062-350

 

 

 

 

 

 

056060-1250055

 

 

 

 

 

 

 

026

004-350

 


 

 

 

064

 

 

 

065-350061058-1250054-350066-350067

 

vignette-1vignette-4vignette-2vignette-6vignette-11vignette-8vignette-12vignette-20

10:51 Écrit par Michel Vranckx dans édition 2009, présentation d'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/03/2009

Cat Deneufbourg

cat 4

Mon parcours?

De ma formation en Arts plastiques à St Luc Tournai, section Décor et stylisme, j’ai surtout retenu que, dans une démarche artistique comme dans tout d’ailleurs, entre commencer et finir, il y avait plein de belles surprises.
L’essentiel était de commencer. Le reste n’était qu’histoire à suivre…
J’ai donc commencé comme : Accessoiriste photo, puis, décoratrice styliste en décor  télé, pub, cinéma, théâtre.
 Ensuite, succession de bureaux d’architecture, décoration, stands…
De cette période assez longue d’une dizaine d’années me reste mes attirances infaillibles pour les architectures de caractère, les espaces personnalisés où les objets ont une âme et les volumes une belle énergie. Mais seuls, tout compte fait, crayonnés, recherches et suivis de chantier m’intéressaient… plutôt que la table d’archi et les rotrings…
Puis, avec  une amie, restauratrice de tableaux,  je me fonds avec plaisir et pour fuir l’archi, les bureaux dans la « restauration de tableaux », et dans les œuvres des autres,  j’apprends les recherches couleurs, l’utilité des solvants, la précision des gestes …
 Consciente de mon besoin de communication et d’expression plastique. Je mis sur pieds des ateliers privés d’expression peinture pour enfants. Je savais intuitivement  que travailler l’expression naturelle des enfants me rapprocheraient facilement de moi-même et de ma créativité.
Plus encore (car faut savoir que je ne fais pas les choses à moitié…), je décidai de suivre une formation longue en infographie. Histoire, simplement que le soir quand les enfants dorment et qu’il me reste un peu de temps, la lumière de l’écran et la palette graphique me permettent de m’exprimer sur un autre type de toile.
La peinture à l’huile me semblait clairement maintenant, moins belle que la peinture à l’eau. Directement, à la fin de ma formation, on m’engage comme graphiste  et maquettiste en agence de pub puis en imprimerie…
 Après plusieurs années, en tant qu’indépendante, j’avais appris à décider, gérer seule de mon travail et de mon temps, mais pas pour dire n’importe quoi, n’importe comment …
Pas mon truc !
Rentrer à la maison, grimper à l’atelier, retrouver livres, papiers, et se jouer de toutes les matières, ça oui ! Les expériences graphiques, les expos, les balades-croquis sont devenues mon quotidien.
Depuis, mon pinceau trotte et trotte,
Seule, avec les enfants, avec les amis,
Avec tout ceux qui veulent…
La faille - bois 125 x 125 cmJPG 72dpi

 

 

En bref, ma démarche artistique:

Bien souvent, rien ne me laisse présager l’heureuse confrontation à cette sorte de vide magnifique, de blanc silence, de pré - histoire.
Parfois, un simple élément extérieur d’apparence anodine suffit pour que je me déchaîne poussée par je ne sais quel besoin vital à saisir toile, panneau, carton ou tout ce qui me tombe sous la main.
Si j’ignore absolument où je vais aller concrètement, je sais pourtant viscéralement qu’une voie est ouverte, qu’une piste est à suivre, qu’une histoire est à naître.
Tôt ou tard – Dans un lâcher prise fait de résistances – un peu comme un texte à écrire.
 Pour me décrire.
Touche à tout, j’aime les matières brutes, les fonds de peinture, les chutes de pastels, les projections d’eau, les deux fois rien qui se jouent de tout mais expriment tellement un morceau de nous.
Ma peinture naît de réalités déformées, de mémoire vive mise à nu, d’imaginaire suggéré ou toutes techniques se confondent dans un instinctif oscillant entre contrôlé et incontrôlable.
Sources d’inspiration : Les sites industriels désaffectés, les chantiers de construction et démolition, la nature au naturel, la nature à l’assaut de l’architecture, bref, les vieux clous, les vieilles pierres  et la photo pour la saisie de moments privilégiés, alchimiques et éphémères.


Borh-03_pp

 

 Cat Deneufbourg et Benoi Lacroix: Textes Ile et Elle

Nous voguons entre les lignes

Textes-muses ou livres-refuges

Paroles-dérives ou ailes disertes

Ces paroles qui nous inspirent,

Nous voulons leur rendre hommage:

Les textes de Richard Borhinger, reniflés et clashés par Cat,

Les textes de Fauque et Bashung, malaxés, consumés sur place par Benoi,

sur textile déchiré, textuellement.

embellie_7739p